La mission 2015 : le programme

Au cours de cette année 2014-2015, l’association a récolté 1738 euros. Nous avons également récolté 50 kilos de stylos et 250 livres scolaires.

Ce lundi 4 mai 2015, une équipe de 3 membres s’envole pour le village de N’Goma au Cameroun jusqu'au 21 mai afin de distribuer les dons récoltés. Cette mission a également pour but de contrôler l’utilisation des dons de l’année précédente.

Les coûts du voyage sont supportés par chacun des participants, et non par les fonds récoltés!

La distribution :

  • 1500 euros seront investis dans la coopérative agricole locale dans la continuité du projet du champ semencier.
  • Un système de distribution du matériel scolaire (en grande majorité des stylos) sera mis en place et échelonné sur l’année.
  • Du matériel paramédical sera donné soit à un dispensaire local soit à la coopérative agricole.
  • Des jouets et des vêtements seront distribués aux enfants du village.

Cette année, notre équipe va augmenter le capital de la coopérative par la construction d’un champ semencier (projet commencé en 2013 et prévu pour être opérationnel en 2016). En effet la culture du cacao ne permet qu’une à deux récoltes par an. Malgré l’augmentation des rendements agricoles, les revenus ne sont pas assez réguliers. Ce champ permettra de pallier ce problème par l’introduction de nouvelles variétés, notamment des légumes. Les récoltes étant plus régulières, cela permettra aux planteurs d’avoir des revenus plus réguliers pour mieux faire face aux coûts de scolarisation de leurs enfants.

Les livres ne seront pas acheminés pendant la mission mais seront acheminés au village par un transporteur privé en raison du poids conséquent qu’ils représentent.

 

Le contrôle :

Cette année, la mission comporte une innovation majeure. En effet même si lors de chaque déplacement nous contrôlons que les dons de l’année précédente soient bien utilisés, nous avons pu bénéficier de conseils de professionnels afin de lancer une étude d’impact social sur l’ensemble de notre projet.

Certes nous construisons des salles de classe, certes nous contribuons au développement d’une coopérative agricole, choses que pouvons observer chaque année, mais nous n’avons jamais étudié l’impact global que notre projet avait sur l’ensemble de la population concernée (plus de 5000 personnes).

Ainsi nous allons lancer une étude qualitative et quantitative auprès d’au moins 250 planteurs pour mesurer l’impact de nos projets.

Nous allons aussi quantifier le maximum de données possibles afin de mettre en place des indicateurs permettant de mesurer différents domaines tels que :

  • L’augmentation des revenus
  • L’amélioration de la scolarisation des enfants
  • L’amélioration des conditions de vie du foyer
  • L’amélioration du potentiel productif
  • La professionnalisation du planteur
  • La santé du planteur


 

Mission 1

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site